Vendredi 19 juillet 2019

Organisé par Il était un truc et la Cie Diva - Le Hublot
> 21h (bar et restauration sur place)
Entrée libre (2€ adhésion annuelle à l'Entre-Pont)

PROJECTION SUR GRAND ECRAN ET AU GRAND AIR

Pour la 7ème édition consécutive et au beau milieu d'une grande année dédiée au 7ème art, Il était un truc ... vous invite à la projection - restitution du clip réalisé par des adolescents du C.A.D.A (Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile) et des enfants de l'A.T.E (Accueil Travail Emploi).

La séance se prolonge par plusieurs courts-métrages rythmés autour de la musique sous toutes ses formes

Lundi 9 septembre 2019

Sortie de résidence organisée par l'Entre-Pont dans le cadre des résidences accompagnées 2019.
> 19h
Entrée : participation libre (2€ adhésion annuelle à l'Entre-Pont)

Création 2019 de la compagnie Un poisson en avril.
Émilie Pirdas, écriture, comédienne
Dimitri Hatton, metteur en scène
Julie Villeneuve, Co-écriture et dramaturgie

Le docteur Constantin Pirdas est un homme ordinaire, mais il a un secret : sa bipolarité. Devenue artiste, sa fille nous plonge dans le monde merveilleux et ténébreux de cette drôle de folie.

Né d’un père d’origine grecque et d’une mère d’origine anglaise, la petite Émilie aurait pu mener une vie paisible dans la maison familiale, nommée, comme un clin d’œil à ses origines, la Villa l’Odyssée. Mais ce nom sera aussi un lugubre présage préparant l’arrivée du monstre : la bipolarité de son père qui, comme le lierre recouvre l’arbre jusqu’à l’étouffer. Son père est en feu. Sa mère manœuvre la maison comme un bateau sans gouvernail. Amis, familles, tous la quittent. Elle reste seule sur le pont. Pour partager avec nous cette fresque familiale, Émilie Pirdas reconstruit l’histoire de la maladie de son père à partir d’anecdotes et de souvenirs d’enfance. Glissant d’un personnage à l’autre, elle nous embarque dans une odyssée contemporaine, à la fois drôle et tendre. Maniant avec finesse l’art du burlesque, la comédienne voyage avec gourmandise dans les folies de son père et dans ses aventures les plus extravagantes. Ce n’est pas l’odyssée d’Ulysse qu’elle nous raconte, mais l’odyssée fantasmagorique du docteur Constantin Pirdas.